Le Mausolée

Carte ancienne

*

A partir de septembre 1920, les familles des soldats morts entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919 furent autorisées à faire transférer, aux frais de l’État, les corps des valeureux combattants. Les rapatriements des dépouilles des Bolbécais se succédèrent et leur inhumation les uns à côté des autres, dans des concessions perpétuelles gratuites, au Cimetière monumental de Bolbec, constitua de fait un carré militaire. Afin d’indiquer la grandeur de la reconnaissance de la ville envers ses enfants morts pour le pays et de marquer le caractère sacré de ce coin du cimetière, le Conseil municipal songea à ériger un mausolée sur le terrain où reposent ces soldats mais hésitait devant la dépense occasionnée.

Devant cette situation, le Maire intervint et la Ville obtint une somme de 15 000 francs prélevée sur le « bon de ravitaillement », économies réalisées sur le ravitaillement par la municipalité précédente.

Une commission fut créée et choisit le projet présenté par M. LELONG1, directeur de l’École d’Architecture de Rouen dont le devis s’élevait à 16 500 francs. Le conseil municipal valida le projet et vota une somme supplémentaire de 2 500 francs pour parer à l’imprévu.

Le monument ayant la forme d’un vaste autel où on lit « Bolbec à ses enfants morts pour le pays, 1914-1918 et sur lequel s’élèvent quatre colonnes ioniques intercalées par trois brûle-parfums, fut construit en pierre de Lorraine (tout un symbole). L’exécution et la mise en place de ce monument furent confiées à MM. Coignet sculpteur à Paris et VALLERAND2 entrepreneur à Bolbec. Il fut inauguré le 7 mai 1922 par R. MOUETTE 3 , maire de Bolbec.

 

1 Egalement concepteur et constructeur du monument aux morts de la place Dégénétais (voir la lettre d’information n° 2)

2 Egalement constructeur du monument aux morts de la place Dégénétais (voir la lettre d’information n° 2)

3 Période du mandat:  1919 – 1923

 

Année de construction : 1922
Auteur(s) : Leloux Victorien (architecte) Coignet(sculpteur) Vallerand (entrepreneur de maçonnerie)

 

Source : Exposition "Bolbec pendant la Grande Guerre" une collection "mémoire d'archives"

 

************

 

VILLE DE BOLBEC

 

MONUMENT DU CIMETIERE DE BOLBEC EN MEMOIRE

DES SOLDATS MORTS POUR LA France

 

DEVIS EXPLICATIF & FORFAITAIRE

 

            Le monument sera édifié face au chemin d’accès, dans l’axe et en haut du terrain réservé au Cimetière Militaire.

            Entre les deux petits escaliers existants on ouvrira dans le mur bas de souténement, un nouvel escalier plus large (de 2m22) pour accéder à une allée centrale qui aura deux chemins de bas côtés de 1m de largeur, existant actuellement, qui seront séparés de l’allée centrale de 2m22 par deux platebandes de 1m10 de largeur formant en tout une avenue de 6m42 de large dégageant bien la vue du monument dès l’arrivée dans le chemin du cimetière, avec les 123 tombes prévues qui seront disposées de chaque côté, comme il est figuré au plan d’ensemble du projet.

            En haut de cette courte avenue, sera ménagée une terrasse de 10m80 par 6m50 en avant du tumulus de 7m60 par 4m30 de base sur lequel s’élèvera le monument et autour duquel on pourra circuler par des chemins de 1m60 sur les côtés de l’allée centrale du cimetière pour la face arrière.

            Le monument sera édifié en pierre de Lorraine naturelle compressée et appareillée. Les futs des colonnes seront d’un seul morceau.

            Les fondations seront établies sur une plate-forme armée.

            Sauf le sablage des allées et les plantations si l’on devait en faire, l’ensemble des travaux (terrassements, maçonnerie, monument et pose) sera exécuté conformément aux Decouvrirplans remis pour la somme forfaitaire de SEIZE MILLE CINQ CENTS FRANCS (16.500Fr.)

           

Fait à ROUEN, le 23 décembre 1921

L’architecte

Victorien Lelong

 

 

19220507 inauguration mausolee 1

19220507 inauguration mausolee 2

7 mai 1922 - source : Journal de Rouen

 

 

Le mausolee 1

"BOLBEC A SES ENFANTS MORTS POUR LE PAYS"

Les brûle-parfums ont été enlevés.

Copyright protection