BENARD Henri

Copyright protection

Henri Gustave Ernest BENARD, célibataire, domestique jardinier, né le 23 février 1889 à Bolbec, domicilié 1, rue de Gregeotte, 

fils de Pierre Hippolyte (°1855 à Envronville), ouvrier navetier et de POULINGUE Olympiade Joséphine, bambrocheuse (°1864 à Mirville). Mariés le 8 mai 1886 à Bolbec.

 

Incorporé au 106è régiment d'infanterie au camp de Mourmelon à Chalons-sur-Marne à dater du 4 octobre 1910

Renvoyé dans ses foyers le 28 septembre 1912

Certificat de bonne conduite accordé.

Passé dans la réserve de l'armée active le 1er octobre 1912

Domicilié à St-Thurieul, commune de Quillebeuf-sur-Seine (Eure) le 25 octobre 1920

Domicilié chez Monsieur Hébert, 80 rue d'Orléans à Petit-Quevilly (76) le 21 octobre 1913 

Domicilié chez Monsieur Lebret, 19 rue d'Orléans à Rouen (76) le 5 juillet 1914

1383503602 76 rouen rue d amiens

Rappelé sous les drapeaux par décret de mobilisation générale du 1er août 1914

arrivé au corps du 101è régiment d'infanterie à Paris le 3 août 1914

Blessé le 25 août 1914 à Charleroi (Belgique) - balle explosive au bras gauche avec lésion de la partie osseuse - certificat d'origine de blessure délivré par l'ambassade Française en Suisse le 16 septembre 1918

Interné au camp de Friedrisschfeld (vers la mi-septembre 1915)

Friedrichsfeld prisonniers francaisFriedrichsfeld01

Friedrichsfeld lazaretIntérieur d'une grande baraque servant de lazarett
(source allemande)

 

Le camp de Friedrichsfeld était en Rhénanie du Nord, à proximité des villes de Duisbourg et Cologne ainsi qu'à proximité de la frontière entre l'Allemagne et les Pays-Bas. Il disposait d'un Lazarett (hôpital militaire) et d'une chapelle (voir ci-dessous). Dans Westfalen in Ersten Weltkrieg, l'historien allemand Rainer PÖPPINGHEGE évalue à 79161 le nombre de soldats prisonniers dans le camp de Friedrichsfeld à la fin de la Première Guerre Mondiale. (Source : Histoires de Poilus)

 

Proposé pour la réforme n° 1 avec gratification de 2è catégorie, 4è échelon 659 par la commission de réforme de la côte St-André du 13 janvier 1919 pour tuberculose pulmonaire ulcéro caséeuse lobe supérieur droit - Fibro caséeuse lobe supérieur gauche - Laryngite bacillaire.

Mis en congé illimité le 4 août 1919 - rattaché au 129è régiment d'infanterie.

Domicilié 11 cours Hurault à Bolbec le 31 octobre 1919

Décédé le 3 juin 1920 à son domicile à l'âge de 31 ans.

 

Inhumé une première fois dans le terrain commun du cimetière Monumental

Exhumé et transféré à l'emplacement actuel vers juillet 1924

19240605 benard exoneration des frais

F15 BénardAllée F - tombe n° 15

 

Croix

HENRI ERNEST

BENARD

1889 - 1920

Sigle 1

REGRETS

 

Sources :

Archives départementales de Seine-Maritime (Etat-Civil, registre matricule)

Archives communales de la ville de Bolbec (archives militaires 4H)

 

×