GAILLON Eugène

Copyright protection

Eugène Gustave GAILLON, valet de chambre puis maître d’Hôtel, né le 16 février 1888 à Bolbec,

fils de Eugène Gustave (1865-1917), débourreur, et de BUREL Angélina Jeanne (1867-1899), ouvrière de fabrique.

 

EXEMPTE DU SERVICE MILITAIRE AU CONSEIL DE REVISION

 

Veuf en premières noces de RICHER Rachel Antoinette Armande (°1887), domestique, qu’il avait épousée le 15 octobre 1910 à Bolbec.

Marié le 26 avril 1919 à Bolbec avec EVRARD Esther Juliette (°1885), cuisinière, fille de Antoine, menuisier, et de HERVIEUX Célestine Adèle, bambrocheuse.

Domicilié à Bolbec, 7 route de Nointot.

 

Appelé service armé par le conseil de révision Décret du 9 septembre 1914.

Affecté au 21è Régiment d'Infanterie Coloniale. Arrivé au corps le 24 février 1915.

Passé au 3è escadron du train des équipages militaires à Vernon (27) le 10 juin 1915

Passé au 11è régiment d'artillerie le 30 avril 1916

Passé au 164è régiment d'artillerie lourde le 1er janvier 1918

Passé au 120e régiment d’artillerie lourde le 1er mars 1918

Mis en congé illimité le 2 avril 1919

12 janvier 1922 : Réformé définitivement et proposé pour pension temporaire de 100% par la commission de réforme de Rouen pour tuberculose pulmonaire bilatérale (intoxiqué). Blessé de guerre

"Sanatorium d’Oissel, le 3 février 1922

Le soussigné Gaillon Eugène a l’honneur de vous informer qu’il est pensionné en vertu de la loi du 31 mars 1919 et de solliciter, en conséquence, son inscription dans la 1ere section de la liste permanente des bénéficiaires de l’art. 64 de la dite loi  à la mairie d’Oissel.

Ci-joint copie conforme du certificat mle 10 qui m’a été délivré par la commission de réforme."

P1100592 copie

 

2315689539

Sorti du sanatorium le 16 août 1922 - Domicilié 26 route de Rouen à Bolbec

 

P1100599Carnet de soins gratuis aux victimes militaires 



Décédé à son domicile de tuberculose pulmonaire* le 7 avril 1923, à l'âge de 35 ans.

* certificat de décès du docteur F. MONGNET "...suites de maladie contractée au front"

F1 gaillonallée F - tombe n° 1

A LA MEMOIRE DE

EUGENE GAILLON

DECEDE DES SUITES DE BLESSURES

CONTRACTEES A LA GUERRE

1888 - 1923

DE PROFUNDIS

Sigle 1REGRETS

Un fils issu de la première union : GAILLON Eugène Adolphe, né le 13 juillet 1911 à Bolbec. Marié le 17 novembre 1934 à Notre-Dame de Bondeville avec PEZAUT Marie Julienne Germaine.

Sources :

Archives départementales de Seine-Maritime (Etat-Civil, registre matricule)

Archives communales de la ville de Bolbec (archives militaires 4H)

×